Karim Attar

Written by a.bennani

Né en 1977 à Meknès, Karim Attar vit et travaille à Casablanca. Artiste protéiforme, il multiplie les terrains d’expression, de la peinture au dessin, de la photographie à la danse, de la sculpture à l’art dramatique, de la chorégraphie à la littérature arabe classique. Autant de domaines qui ont longtemps été ses domaines d’étude. Depuis, et probablement bien avant, tout est pour lui vecteur d’art. 

La peinture de Karim Attar, c’est « un monde de créatures étranges qui dansent une danse mystérieuse et fascinante ». Sorties de rêves qu’on imagine angoissants, des formes animées de vie mais à l’identité indéfinie, entre l’homme et l’animal, s’exposent ou se confrontent dans un mariage de couleurs. Sur la toile en bois ou plus souvent en pâte de papier carton recyclé – que l’artiste au fil du temps en est venu à créer lui-même – la peinture à huile prend rendez-vous avec le stylo bille, au service de ces véritables « choses ». Le résultat de cette fascinante mise en abîme de la condition humaine n’en est pas noir pour autant : les couleurs, la scénographie, les rappels très présents aux  scènes de la vie courante, une présence quasi tactile de la danse jusque dans la toile, les rendent quasiment joyeux.

Cet artiste prolifique plusieurs fois primé a multiplié les ateliers, les représentations, les performances et, pour son œuvre picturale, les expositions individuelles et collectives. Ses toiles figurent en bonne place dans d’importantes collections privées.